Historique

5081__16

Barcelone, juillet 2007

Réunion de travail. Certains membres du Réseau Maaya se sont réunis à Barcelone, le 2 juillet 2007, pour commencer les préparatifs d’un événement majeur qui aura lieu en 2008 — proclamée « Année internationale des langues » — dont la thématique générale devrait être « Langues et dialogue interculturel dans un univers en mondialisation » et qui devrait consister en plusieurs manifestations à l’échelle mondiale (un ou plusieurs pays par continent).

Genève, mai 2007

Réunion de travail. Certains membres du Comité exécutif du Réseau Maaya ont participé à la deuxième réunion de consultation sur la Grande orientation C8 du plan d’action du Sommet mondial sur la Société de l’information (SMSI) « Diversité et identité culturelles, diversité linguistique et contenus locaux », qui a eu lieu à Genève le 24 mai 2007. A cette occasion, Daniel Prado et Viola Krebs, en tant que membres du Comité exécutif du Réseau Maaya, ont été désignés modérateurs provisoires du sous-thème Diversité linguistique. Les modérateurs de l’ensemble des sous-thèmes de cette grande orientation seront confirmés le 10 septembre 2007.

Les membres du Comité exécutif du Réseau Maaya ayant participé à cette rencontre se sont réunis parallèlement afin de discuter sur les points suivants :

  • le logo de Maaya ;
  • la réunion de préparation prévue à Barcelone (Espagne) début juillet en vue du Congrès du Réseau en 2008 ;
  • le site Internet du Réseau Maaya qui sera prochainement rendu public ;
  • le suivi du secrétariat.

Barcelone, février 2007

Réunion du Comité exécutif. Le 20 février 2007 a eu lieu à Barcelone (Espagne), la première réunion du Comité exécutif provisoire du Réseau mondial pour la diversité linguistique, au cours de laquelle les bases du réseau y ont été formalisées, à savoir :

  • Ancrage institutionnel
  • nom officiel : MAAYA – en remplacement de l’acronyme REDILI employé temporairement jusqu’alors
  • siège : les locaux d’ICVolontaires à Genève
  • composition du Comité exécutif :
    • African Academy of Languages
    • Funredes
    • Global Knowledge Partnership
    • ICVolontaires
    • Language Observatory
    • Linguamón – House of Languages
    • Linguasphere Obsevatory
    • SIL International
    • Latin Union
  • secrétariat du Réseau :
    • ICVolontaires
    • Linguamón – Maison des langues
  • Établissement des statuts du Réseau
  • Présentation d’une proposition de Plan d’action du Réseau qui doit être revu pour inclure :
  1. une liste des activités des membres ;
  2. une liste des projets mis en œuvre par le Réseau, parmi lesquels :
    la traduction de la Convention des droits de l’enfant en 300 à 400 langues
    l’organisation d’un événement phare à Barcelone en 2008 dans le cadre des activités de l’Année internationale des langues et de l’Année européenne du dialogue interculturel (avec organisation en amont de cette manifestation, d’actions décentralisées dans chaque région du monde, afin d’apporter une dimension régionale).

Genève, mai 2006

Réunion de travail. Dans le cadre du colloque mondial UIT/UNESCO sur la promotion de l’Internet multilingue, ainsi que de la première réunion de consultation sur la Grande orientation C8 du plan d’action du Sommet mondial sur la Société de l’information (SMSI) « Diversité et identité culturelles, diversité linguistique et contenus locaux », qui se sont déroulés à Genève du 9 au 12 mai 2006, certains membres du Réseau mondial pour la diversité linguistique se sont réunis le 10 mai 2006 afin de former deux groupes de travail : l’un pour définir le plan d’action du Réseau, l’autre pour la rédaction des statuts.

Paris, février 2006

Création du Réseau MAAYA. Dans le cadre des activités réalisées à l’occasion de la Journée internationale de la langue maternelle, différents organismes internationaux et autres institutions se sont réunis les 22 et 23 février 2006 à Paris, au siège de l’UNESCO, afin de créer et présenter officiellement le Réseau mondial pour la diversité linguistique — Maaya.

Tunis, novembre 2005

Réunion préliminaire. Rencontre parallèle à la deuxième phase du Sommet mondial sur la Société de l’information (Tunis, 16-18 novembre 2005), en vue de la constitution d’un réseau d’organismes du monde visant à protéger le multilinguisme dans le cyberespace. Ont participé à cette table ronde de nombreux représentants des différentes institutions, dont, entre autres, l’UNESCO, l’Agence intergouvernementale de la Francophonie, l’UIT (Union internationale de télécommunications) et Funredes.